29 septembre 2018

Jn 1,47-51 : “Vous verrez les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme” (1,51)



Texte et méditation


Texte


En ce temps-là, 47 lorsque Jésus vit Nathanaël venir à lui, il déclara à son sujet : « Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. » 48 Nathanaël lui demande : « D’où me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. » 49 Nathanaël lui dit : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! » 50 Jésus reprend : « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. » 51 Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. »



Méditation

Ce texte de l’Évangile de Jean se situe au début de la mission de Jésus et relate la rencontre entre lui et Nathanaël. Ce dernier appartient au groupe des cinq premiers disciples de Jésus : André, Simon-Pierre, Philippe et un anonyme. Chacun a son propre parcours pour devenir disciple mais le récit sur Nathanaël est le plus développé. Il y a un échange entre Jésus et Nathanaël lequel aboutit à une déclaration de chacun. Nathanaël, impressionné par la connaissance mystérieuse de Jésus, lui dit : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! » Le sens de ces deux titres messianiques qui résument l’attente du peuple de Dieu est à définir puisque Jésus lui promet : “Tu verras des choses plus grandes encore” (1,50b). Ensuite, Jésus introduit sa mission par une promesse qui fait allusion à l’échelle dans le songe de Jacob à Bethel (Gn 28,12).

Tout l’Évangile va préciser les titres : « le Fils de Dieu », « le roi d’Israël » et les images “le ciel ouvert”, “les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme.” La suite du récit montre au lecteur plusieurs grandes choses sur l’identité de Jésus : il est à la fois le Fils Unique de Dieu et le Fils de l’homme ; à la fois le roi d’Israël, le roi des Juifs et le sauveur du monde. À travers l’image de la montée et de la descente des anges, Jésus annonce son statut de l’unique médiateur comme il le dira aux disciples dans les discours d’adieux: “Nul ne vient au Père sinon par moi” (Jn 14,6b). Ouvrons nos cœurs et nos esprits pour découvrir des choses plus grandes encore sur celui qui est capable de nous offrir ici et maintenant sa joie, sa paix et la vraie vie./.  

Le 29 septembre 2018.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire