4 décembre 2014

Les piscines de Siloé, l’esplanade de la grande piscine, la rue en escalier et le canal de drainage de la Cité de David



Email: josleminhthong@gmail.com
Le 04 Décembre 2014.

Contenu

I. Introduction
II. Les données bibliques
   1. La piscine, la citerne, le réservoir, le canal
      a) Le canal de la piscine supérieure (Is 7,3; 36,2)
      b) La piscine inférieure (Is 22,9), le réservoir (Is 11,11a), l’ancienne piscine (Is 22,11b)
      c) Les citernes (Si 48,17), la piscine (2R 20,20), la citerne du canal (Ne 3,15)
   2. “Siloé” dans la Bible
      a) Le sens du terme “Siloé”
      b) “Les eaux de Siloé” (Is 8,6)
      c) La piscine de Siloé (Jn 9,7.11)
      d) La tour de Siloé (Lc 13,4)
   3. Les appellations bibliques et archéologiques
III. Les données archéologiques
   1. L’emplacement des deux piscines de Siloé
   2. La petite piscine de Siloé
      a) La petite piscine de Siloé de nos jours
      b) Les anciennes photos de la petite piscine de Siloé
      c) La piscine d’Hadrien (en 135 ap. J.-C.)
      d) L’église byzantine à la piscine de Siloé (en 450 ap. J.-C.)
   3. La grande piscine de Siloé
      a) La découverte de la grande piscine en 2004
      b) Les marches descendant à la piscine
      c) Les trous sur les marches de la piscine
      d) L’angle à l’est de la piscine
      e) L’estimation de la taille de la piscine
      f) Deux étapes de construction de la piscine
   4. L’esplanade au nord-ouest de la grande piscine
   5. La muraille au sud-est de la grande piscine
   6. La rue en escalier (la voie hérodienne)
   7. Le canal de drainage
   8. La datation et l’abandon de la grande piscine, de l’esplanade et de la rue en escalier
IV. Conclusion


I. Introduction

Nous arrivons à la fin d’une série d’articles sur le système d’eau de la Cité de David à Jérusalem. Ce dernier article aborde les piscines de Siloé au sud-est de la Cité de David. Les résultats des fouilles actuelles permettent d’identifier la piscine de Siloé dans l’Évangile de Jean (Jn 9,7). Où se trouve-t-elle? Pour répondre à cette question, nous étudierons les données bibliques de l’emplacement de la piscine de Siloé, ensuite nous visiterons les sites archéologiques qui exposent des vestiges de plusieurs époques. Les sites visités dans cet article sont: Lactuelle petite piscine de Siloé, la piscine d’Hadrien, l’église byzantine, la grande piscine de Siloé, l’esplanade de la grande piscine, la rue en escalier et le canal de drainage. Les datations et les illustrations de ces sites sont proposées par des archéologues et des artistes. Ces propositions nous aident à nous rapprocher de la réalité historique mais elles pourront être modifiées par de nouvelles découvertes ou interprétations plus convaincantes.

Pour avoir plus de détails de l’ensemble du système d’eau de la Cité de David, veuillez consulter les articles précédents sur (1) La source de Gihôn et une vue de l’ensemble du système d’eau, (2) Le système de Warren (les tunnels, les grottes, le puits et la piscine taillée dans la pierre) et (3) Le canal de Siloé et le tunnel d’Ézéchias. Cet article présente deux grandes parties: Les données bibliques et les données archéologiques.

II. Les données bibliques

Il y a plusieurs versets dans la Bible qui parlent des canaux et des piscines du système d’eau de la Cité de David. Ces piscines sont dénommées d’après leurs localisations géographiques et non pas par des noms propres. Dans cette partie nous présenterons les appellations de ces piscines dans la Bible et sur les sites archéologiques en trois points: (1) La piscine, la citerne, le réservoir, le canal, (2) Siloé dans la Bible, (3) Les appellations bibliques et archéologiques.

   1. La piscine, la citerne, le réservoir, le canal

Le terme “piscine” ici doit être compris dans le sens d’une réserve d’eau, d’un réservoir ou d’une citerne. Dans la Bible de Jérusalem (BJ), nous trouvons plusieurs piscines dénommées: (a) Le canal de la piscine supérieure (Is 7,3; 36,2), (b) La piscine inférieure (Is 22,9), le réservoir (Is 11,11a), l’ancienne piscine (Is 22,11b). (c) Les citernes (Si 48,17), la piscine (2R 20,20), la citerne du canal (Ne 3,15).

      a) Le canal de la piscine supérieure (Is 7,3; 36,2)

Un canal de la piscine supérieure est mentionné en Is 7,3; 36,2. Yahvé dit à Isaïe en Is 7,3: “Sors au-devant d’Achaz, toi et Shéar-Yashub ton fils, vers l’extrémité du canal de la piscine supérieure, vers le chemin du champ du Foulon.” Ce verset indique que sous le règne d’Achaz (736–716 av. J.-C.) qui a précédé le règne d’Ézéchias (716–687 av. J.-C.), il existait un canal qui conduisait l’eau de la source de Gihôn à la piscine supérieure. En Is 36,1-2, les troupes de Sennachérib se postèrent près du canal de la piscine supérieure. Le narrateur relate en Is 36,1-2: “1 Il arriva qu’en quatorzième année du roi Ézéchias, Sennachérib, roi d’Assyrie, monta contre toutes les villes fortes de Juda et s’en empara. 2 De Lakish, le roi d’Assyrie envoya vers le roi Ézéchias, à Jérusalem, le grand échanson avec un important corps et troupes. Le grand échanson se posta près du canal de la piscine supérieure, sur le chemin du champ du Foulon.”

Sur les sites archéologiques du système d’eau de la Cité de David de nos jours, la piscine supérieure en Is 7,3; 36,2 est identifiée à la piscine taillée dans la pierre près de la source de Gihôn (voir article: Le système d’eau de la Cité de David).

      b) La piscine inférieure (Is 22,9), le réservoir (Is 11,11a), l’ancienne piscine (Is 22,11b)

Isaïe annonça la délivrance de Jérusalem en 701 av. J.-C., cependant il protesta contre l’enthousiasme exagéré à Jérusalem sous le règne d’Ézéchias parce que le danger était encore là. Isaïe dit en Is 22,9-11: “9 Et les brèches de la cité de David, vous avez vu comme elles sont nombreuses! Vous avez collecté les eaux de la piscine inférieure; 10 vous avez compté les maisons de Jérusalem, vous avez démoli les maisons pour fortifier le rempart. 11 Vous avez fait un réservoir entre les deux murs, pour les eaux de l’ancienne piscine. Mais vous n’avez pas eu un regard pour l’autre de ces choses, celui qui en fit le dessein depuis longtemps, vous ne l’avez pas vu.”

Dans ces trois versets (Is 22,9-11) Isaïe évoque deux piscines: “la piscine inférieure” et “l’ancienne piscine”. Selon la carte de la BJ, 2000, “la piscine inférieure” correspond à l’emplacement de la petite piscine de Siloé actuelle et “l’ancienne piscine” correspond à la grande piscine de Siloé de nos jours (voir la carte de l’Ancien Testament de BJ ci-dessous).

      c) Les citernes (Si 48,17), la piscine (2R 20,20), la citerne du canal (Ne 3,15)

Le livre de Sirac relate en Si 48,17: “Ézéchias fortifia sa ville et fit venir l’eau dans ces murs, avec le fer il fora le rocher et construisit des citernes.” Ce verset renvoie à 2R 20,20: “Le reste de l’histoire d’Ézéchias, tous ses exploits, et comment il a construit la piscine et le canal pour amener l’eau dans la ville, cela n’est-il pas écrit au livre des Annales des rois de Judas? Ézéchias se coucha avec ses pères et son fils Manassé régna à sa place.” Ces versets parlent du tunnel d’Ézéchias et de la piscine d’Ézéchias (voir la carte de BJ ci-dessous).

Quant à Néhémie, il parle du “mur de la citerne de Siloé” en Ne 3,15: “Quant à la porte de la Fontaine, Shallum, fils de Kol-Hozé, chef du district de Miçpa, la répara: il construisit, la couvrit, fixa ses battants, verrous et barres. Il refit aussi le mur de la citerne de Siloé (en hébreu: la citerne de Shelah), jouxtant le jardin du roi, jusqu’aux escaliers qui descendent de la Cité de David.” Les escaliers qu’il évoque ici ont été retrouvés, taillés dans le roc. Le terme hébreu “Shelah” porte le sens d’un canal, d’un conduit d’eau. Ce terme hébreu est proche du terme “Siloah” (Siloé en français).

La carte ci-dessous de BJ, 2000, de l’époque de l’Ancien Testament présente le système d’eau de la Cité de David par ces dénominations: La source de Gihôn, la piscine supérieure, la piscine inférieure (Piscine d’Ézéchias), l’ancienne piscine, le canal d’Ézéchias et l’ancien canal:

Carte de BJ, 2000

Voir le tableau de comparaison entre les appellations bibliques et les appellations archéologiques au point II.3.

   2. “Siloé” dans la Bible

Le terme “siloé” n’apparaît qu’une seule fois dans l’Ancien Testament (Is 8,6), deux fois dans l’Évangile de Jean (Jn 9,7.11) et une fois dans l’Évangile de Luc (Lc 13,4). Dans cette partie nous abordons: (a) Le sens du terme “Siloé”; (b) “Les eaux de Siloé” (Is 8,6); (c) La piscine de Siloé (Jn 9,7.11) et (d) La tour de Siloé (Lc 13,4).

      a) Le sens du terme “Siloé”

Le terme “Siloé” est en hébreu “siloah”, la transcription en grec “Silôam”, provient du verbe hébreu: “salah” qui veut dire “envoyer”, en grec “apostellô”. Ce sens a été précisé dans l’Évangile de Jean en Jn 9,6-7: “6 Ayant dit cela (9,3-5), il (Jésus) cracha à terre, fit de la boue avec sa salive, enduisit avec cette boue les yeux de l’aveugle 7 et lui dit: ‘Va te laver à la piscine de Siloé’ – ce qui veut dire: Envoyé. L’aveugle s’en alla donc, il se lava et revint en voyant clair” (Jn 9,6-7). Le sens premier du terme “siloah” (Siloé) signifie simplement “envoyer quelqu’un ou quelque chose”. Ainsi un canal ou un tunnel qui conduit l’eau d’un endroit plus haut à un autre endroit plus bas est appelé “le canal de Siloé” ou “le tunnel de Siloé”, par conséquent la piscine qui reçoit l’eau de ce canal ou de ce tunnel est dénommée “la piscine de Siloé.”

      b) “Les eaux de Siloé” (Is 8,6)

Le livre d’Isaïe parle “des eaux de Siloé” en les comparant au fleuve Euphrate en Is 8,5-7a: “5 Yahvé me (Isaïe) parla encore en disant: 6 Puisque ce peuple a méprisé les eaux de Siloé (en hébreu: Siloah, en grec: Siloam) qui coulent doucement, et a tremblé devant Raçôn et les fils de Remalyahu, 7 et bien! voici que le Seigneur fait monter contre lui les eaux du Fleuve, puissantes et abondantes (le roi d’Assur et toute sa gloire).” Les eaux de Siloé ici (Is 8,6) symbolisent la protection divine que le peuple a méprisée et qu’il a préféré l’aide de l’Assyrie. Ainsi donc, le Seigneur fait monter les eaux du fleuve Euphrate contre le peuple. La phrase: “les eaux de Siloé qui coulent doucement” fait penser à l’eau qui coule doucement dans le tunnel d’Ézéchias aujourd’hui.

      c) La piscine de Siloé (Jn 9,7.11)

L’Évangile de Jean parle de la piscine de Siloé deux fois (Jn 9,7.11) dans le récit de la guérison de l’aveugle de naissance (Jn 9). Le narrateur raconte en Jn 9,1-7: “1 En passant, il (Jésus) vit un homme aveugle de naissance. 2 Ses disciples lui demandèrent: ‘Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle?’ 3 Jésus répondit: ‘Ni lui ni ses parents n’ont péché, mais c’est afin que soient manifestées en lui les œuvres de Dieu. 4 Tant qu’il fait jour, il nous faut travailler aux œuvres de celui qui m’a envoyé; la nuit vient, où nul ne peut travailler. 5 Tant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde.’ 6 Ayant dit cela, il cracha à terre, fit de la boue avec sa salive, enduisit avec cette boue les yeux de l’aveugle 7 et lui dit: ‘Va te laver à la piscine de Siloé (kolumbêthran tou Silôam)’ – ce qui veut dire: Envoyé (apostalmenos). L’aveugle s’en alla donc, il se lava et revint en voyant clair.” La première occurrence du terme “Siloé” est dans la parole de Jésus adressée à l’aveugle de naissance: “Va te laver à la piscine de Siloé” (Jn 9,7a). La deuxième occurrence (Jn 9,11) est dans la parole de l’ancien aveugle adressée aux voisins: “L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, il m’en a enduit les yeux et m’a dit: Va-t’en à Siloé (eis ton Silôam) et lave-toi. Alors je suis parti, je me suis lavé et j’ai recouvré la vue” (Jn 9,11). Notons qu’il n’y a pas le mot “piscine” en Jn 9,11.

      d) La tour de Siloé (Lc 13,4)

Dans l’Évangile de Luc, la tour de Siloé est mentionnée une fois par Jésus en Lc 13,4. Le narrateur raconte en Lc 13,1-5: “1 En ce même temps survinrent des gens qui lui rapportèrent ce qui était arrivé aux Galiléens, dont Pilate avait mêlé le sang à celui de leurs victimes. 2 Prenant la parole, il leur dit: “Pensez-vous que, pour avoir subi pareil sort, ces Galiléens fussent de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens? 3 Non, je vous le dis, mais si vous ne vous repentez pas, vous périrez tous pareillement. 4 Ou ces dix-huit personnes que la tour de Siloé (ho purgos en tô Silôam) a tuées dans sa chute, pensez-vous que leur dette fût plus grande que celle de tous les hommes qui habitent Jérusalem? 5 Non, je vous le dis; mais si vous ne voulez pas vous repentir, vous périrez tous de même.”

La carte de l’époque du Nouveau Testament de la BJ, 2000 indique la tour de Siloé et la piscine de Siloé mentionnées dans l’Évangile de Jean et l’Évangile de Luc:
  
Carte de BJ, 2000

En résumé, le terme “Siloé” apparaît seulement en 4 occurrences dans la Bible: Une fois dans l’Ancien Testament (Is 8,6) et 3 fois dans le Nouveau Testament (Lc 13,4; Jn 9,7.11). De ces quatre fois, le terme “Siloé” désigne trois réalités: (1) “Les eaux de Siloé” (1 fois, Is 8,6); (2) La piscine de Siloé (2 fois, Jn 9,7.11) et (3) La tour de Siloé (1 fois, Lc 13,4). Ces réalités font référence au sens premier du terme “siloah” (siloé): le conduit d’eau de la source de Gihôn de la Cité de David. Pour mieux saisir la complémentarité entre la Bible et l’archéologie, nous mettons en parallèle les appellations bibliques et archéologiques.

   3. Les appellations bibliques et archéologiques

Dans les textes bibliques cités plus haut, les piscines, les canaux ou les tunnels du système d’eau lié à la source de Gihôn n’ont pas de nom propre. Ces désignations ont été choisies soit en fonction de leur usage: “le canal de Siloé”, “la piscine de Siloé”, soit en rapport à leur localisation: “la piscine supérieure”, “la piscine inférieure”, soit encore selon la période de leur construction: “l’ancienne piscine” qui renvoie à “la nouvelle piscine”, soit par les appellations: la piscine, le réservoir, le canal, le tunnel... qui compliquent les identifications sur le terrain. Les lieux indiqués sur les cartes de la BJ, 2000 à l’époque de l’Ancien Testament (AT) et du Nouveau Testament (NT) sont mis en parallèle avec les appellations d’aujourd’hui sur les sites archéologiques dans le tableau suivant:
  

Cette mise en parallèle des dénominations nous permet d’observer les données archéologiques en vue d’éclairer les données bibliques.

III. Les données archéologiques

Dans cette partie principale, nous examinerons l’état des fouilles actuelles de la petite piscine de Siloé, ainsi que la grande piscine de Siloé et ses alentours. Les huit points suivants seront illustrés avec schémas et photos: (1) L’emplacement des deux piscines de Siloé; (2) La petite piscine de Siloé; (3) La grande piscine de Siloé; (4) L’esplanade au nord-ouest de la grande piscine; (5) La muraille au sud-est de la grande piscine; (6) La rue en escalier (la voie hérodienne); (7) Le canal de drainage; (8) La datation et l’abandon de la grande piscine de Siloé, de l’esplanade et de la rue en escalier.

   1. L’emplacement des deux piscines de Siloé

Au sens du terme “siloah” (Siloé, envoyé) présenté plus haut, le canal II et le tunnel VIII (le tunnel d’Ézéchias) peuvent être appelés “le canal de Siloé” et “le tunnel de Siloé”. De même, les deux piscines qui recueillent l’eau de ce canal et de ce tunnel peuvent être appelées “les piscines de Siloé”. Pour différencier ces deux piscines de Siloé nous les appelons: (1) “La petite piscine de Siloé” qui se situe à la sortie du tunnel d’Ézéchias, et (2) “La grande piscine de Siloé” qui se trouve un peu plus bas de la petite piscine, dans la vallée du Tyropéron.

Les vues aériennes de ces deux piscines sont présentées dans l’article: “Le système d’eau lié à la source de Gihôn.” Les deux schémas ci-dessous permettent de localiser la source de Gihôn, le tunnel, le canal, la petite piscine et la grande piscine de Siloé:

 Schéma pris dans l’article de Hershel SHANKS, “The Siloam Pool. Where Jesus Cured the Blind Man”, BAR 31-5 (2005) p. 18.

http://www.generationword.com/jerusalem101/25-hezekiah-tunnel.html

Légende selon l’ordre alphabétique anglais:

- Byzantine-Era, Pool of Siloam: La piscine de Siloé à l’époque byzantine
- Central Valley: La vallée centrale (la vallée du Tyropéron)
- City of David: La Cité de David
- City Wall: La muraille de la ville
- Gihon Spring: La source de Gihôn
- Hezekiah Tunnel: Le tunnel d’Ézéchias
- Kidron Valley: La vallée du Cédron
- King’s Garden: Le jardin du roi
- Pool of Siloam from Jesus’ time: La piscine de Siloé du temps de Jésus
- Siloam Channel: Le canal de Siloé

Le deuxième schéma donne une estimation de la taille de la grande piscine de Siloé à l’époque de Jésus plus proche de la réalité. En fait, cette piscine est beaucoup plus grande que la petite piscine de Siloé. De plus, le deuxième schéma montre bien que le tunnel d’Ézéchias continue jusqu’à la grande piscine en passant par la petite piscine. C’est-à-dire que la grande piscine de Siloé est alimentée par les eaux de la source de Gihôn via le tunnel d’Ézéchias.

   2. La petite piscine de Siloé

La petite piscine de Siloé sera présentée en quatre points: (a) La petite piscine de Siloé de nos jours; (b) Les anciennes photos de la petite piscine de Siloé; (c) La piscine d’Hadrien (en 135 ap. J.-C.); (d) L’église byzantine à la piscine de Siloé (en 450 ap. J.-C.).

      a) La petite piscine de Siloé de nos jours

À la sortie du tunnel d’Ézéchias, il y a une petite piscine que la tradition nomme la piscine de Siloé. Voici la petite piscine vue de la sortie du tunnel d’Ézéchias:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

La petite piscine vue en direction du sud-est:

 Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09/2007

Les fragments de piliers de pierre dans la piscine et celui à côté de l’escalier sont les restes des colonnes de l’église byzantine. Derrière la grille au fond de la piscine (en haut de la photo) est la suite du tunnel d’Ézéchias. L’eau de la source de Gihôn continue à couler jusqu’à la grande piscine de Siloé.

La petite piscine vue d’en haut et en direction du nord-ouest:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

La sortie du tunnel d’Ézéchias est au fond de l’arche au milieu de la photo. Pour sortir de la piscine on monte l’escalier à droite (en bas de la photo). Il y a des constructions sur les rochers au-dessus de la piscine (en haut de la photo). Derrière le mur (en haut et au milieu de la photo) est la mosquée que nous voyons sur les anciennes photos ci-dessous.
    
      b) Les anciennes photos de la petite piscine de Siloé

Les anciennes photos sont prises du site de “Library of Congress” (http://www.loc.gov/search/?q=siloam+pool) et nous suivons les datations approximatives de ces photos de ce site. Voici la petite piscine de Siloé, vue en direction du nord-ouest, entre les années 1898–1946:

http://lcweb2.loc.gov/service/pnp/matpc/06700/06745v.jpg

La petite piscine de Siloé, vue en direction du nord-ouest entre les années 1898–1946:

 http://www.loc.gov/pictures/item/mpc2005000124/pp/

La petite piscine de Siloé, vue en direction du sud-est entre les années 1898–1946:
  
http://www.loc.gov/pictures/item/mpc2004003171/pp/

La sortie du tunnel d’Ézéchias est en haut et à gauche de la photo des années 1900–1920 ci-dessous:

 http://www.loc.gov/pictures/item/mpc2004002448/pp/

La petite piscine de Siloé, vue en direction de l’ouest entre les années 1898–1946. La mosquée fut construite dans les années 1890:

http://www.loc.gov/pictures/item/mpc2004006055/pp/

La petite piscine de Siloé, vue en direction du sud-est entre les années 1950–1977:

 http://www.loc.gov/pictures/item/mpc2004001029/pp/

Nous voyons la forme de la piscine aujourd’hui avec l’escalier à gauche de la piscine et la suite du tunnel au fond de la piscine (au milieu de la photo).

Voici une peinture de la piscine de Siloé par William Henry Bartlett:


À l’endroit de la petite piscine de Siloé, au 2e siècle ap. J.-C., une piscine plus grande a été construite par l’empereur Hadrien.

      c) La piscine d’Hadrien (en 135 ap. J.-C.)

Avant la construction d’une église à côté de la petite piscine ci-dessus, l’empereur Hadrien a fait construire une piscine entourée par quatre portiques. “Selon la description écrite par le pèlerin de Bordeaux (333 ap. J.-C.) la piscine avait quatre portiques: les découvertes archéologiques confirment qu’il s’agissait de la piscine telle qu’elle avait été construite par Hadrien en 135 ap. J.-C. Les chrétiens venaient à cette piscine où eut lieu la guérison miraculeuse d’un aveugle (Jn IX).” (J. MURPHY-O’CONNOR, Guide archéologique de la Terre sainte, Paris, Denöel, 1982, p. 107).

À l’aide des données archéologiques et des témoignages des pèlerins, la piscine de l’époque d’Hadrien (2e siècle ap. J.-C.) est ainsi reconstituée:

Source: Historical Atlas of Jerusalem, by Dan Bahat
http://israelpalestineguide.wordpress.com/2011/08/12/new-section-of-herodian-channel-opens-in-city-of-david-silwan-photos/

À côté du Sanctuaire du Livre (The Shrine of the Book) au Musée d’Israël à présent (à Jérusalem ouest), il y a une maquette de la ville de Jérusalem au 1er siècle ap. J.-C. La piscine de Siloé sur cette maquette se trouve à la place de la piscine d’Hadrien. La petite piscine de Siloé de nos jours est une partie de cette grande piscine:

Maquette de Jérusalem avant l’an 70 ap. J.-C. au Musée d’Israël, Jérusalem ouest. 
Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09/2007

Grâce à la découverte de la grande piscine de Siloé en 2004, on sait maintenant que la piscine de Siloé au 1er siècle av. et ap. J.-C. se trouve un peu plus bas que la piscine dans la maquette. Voir l’illustration de la grande piscine de Siloé avant l’an 70 ap. J.-C. au point II.2 ci-dessous.   

      d) L’église byzantine à la piscine de Siloé (en 450 ap. J.-C.)

Vers l’an 450 ap. J.-C., l’impératrice Eudocie a fait construire une église en mémoire de la guérison de l’aveugle de naissance rapportée dans l’Évangile de Jean (Jn 9). Cette église se trouve à côté de la piscine construite par Hadrien en 135 ap. J.-C. À l’époque byzantine, cette piscine devient un lieu de pèlerinage des chrétiens. Le plan de cette église est présenté par l’archéologue F. J. Bliss en 1897, le nord est en haut du schéma:

 BLISS, F. J., “Eleventh Report on the Excavations at Jerusalem”, PEF 29 (Jan 1897) 11-26.

Légende selon l’ordre alphabétique anglais:

Aisle: La nef latérale
Altar: L’autel
Exposed Scarp: L’escarpement exposé
Low scarp: L’escarpement inférieur
Nave: La nef
Old Pool: L’ancienne piscine
Pool of Siloam: La piscine de Siloé
Rock hewn conduit: Le conduit taillé dans le rocher
Scarp: L’escarpement
Steps: Les marches
Wall: La muraille

F. J. Bliss a réalisé un schéma détaillé de l’église et de ses alentours. Le schéma ci-dessous est agrandi ensuite par quatre schémas pour une meilleure vision:

BLISS, F. J., “Eleventh Report on the Excavations at Jerusalem”, PEF 29 (Jan 1897) 11-26.

(1) Le nord-est du schéma:


(2) Le sud-est du schéma:


(3) Le nord-ouest du schéma:


(4) Le sud-ouest du schéma:


Légende selon l’ordre alphabétique anglais:

Church discovered at Pool of Siloam
L’église découverte à la piscine de Siloé

Aisle: La nef latérale
Altar: L’autel
Angle of original pool (under): L’angle de la piscine originale (en dessous)
Apse: L’abside
Arcade pier (under): Les piliers supportant l’arcade (en dessous)
Arch over: L’arche au-dessus
Atrium: L’atrium
Chapel: La chapelle
Choir: Le chœur
Dome over: Le dôme au-dessus
Marble pavement: La dalle en marbre
Mosaic pavement: La dalle de mosaïque
Narthex: Le narthex
Nave: La nef
Present pool: La piscine actuelle
Seat: Le banc
Solid stone blockage: Le blocage en pierre dure
Steps to pool: Les marches vers la piscine
Steps: Les marches
Stone pavement: La dalle de pierre
Wall: La muraille

Un autre schéma ci-dessous indique la piscine actuelle par rapport à l’ensemble de la basilique et la grande piscine construite par Hadrien en 135 ap. J.-C.:

Schéma pris dans J. MURPHY-O’CONNOR, Guide archéologique de la Terre sainte, Paris, Denöel, 1982, p. 108.

A: La grande basilique
B: La forme définitive de la piscine
C: La piscine construite par Hadrien en 135 ap. J.-C.

Un peu plus bas dans la vallée du Tyropéron en direction du sud-est de cette piscine se trouve une autre piscine. Celle-ci  est encore plus grande que la piscine d’Hadrien: nous l’appelons “la grande piscine de Siloé”.

   3. La grande piscine de Siloé

Depuis le 4e siècle ap. J.-C., l’emplacement de la piscine d’Hadrien est considéré comme étant celui de la piscine de Siloé où l’aveugle de naissance est venu pour se laver les yeux (Jn 9,7). Il semble que l’impératrice Eudocie n’ait pas connu la grande piscine de Siloé de l’époque de Jésus. Celle-ci a été abandonnée après la chute de Jérusalem en l’an 70 ap. J.-C. Quand l’impératrice Eudocie est venue à Jérusalem au 5e siècle ap. J.-C., la piscine du 1er siècle était enterrée depuis 400 ans. Cette grande piscine de Siloé a été découverte récemment en 2004.

Quand a-t-elle été construite? Pourrait-on reconstituer cette piscine avant sa destruction? Quelles sont les découvertes archéologiques aux alentours de cette piscine? Pour répondre à ces questions, nous nous appuyons sur l’article de Ronny REICH; Eli SHUKRON, “The Pool of Siloam in Jerusalem of the Late Second Temple and its surroundings” in Katharina GALOR; Gideon AVNI, (Ed), Unearthing Jerusalem: 150 years of archaeological research in the Holy City, Winona Lake (Ind.), Eisenbrauns, 2011, p. 241-255. Ces deux archéologues sont les responsables des fouilles de la grande piscine de Siloé et de ses environs.

Nous présenterons la grande piscine de Siloé en six points: (a) La découverte de la grande piscine en 2004; (b) Les marches descendant à la piscine; (c) Les trous sur les marches de la piscine; (d) L’angle à l’est de la piscine; (e) L’estimation de la taille de la piscine; (f) Deux étapes de construction de la piscine.

      a) La découverte de la grande piscine en 2004

En été 2004, des ouvriers ont creusé le côté de la falaise rocheuse au sud-ouest de la Cité de David pour installer un nouveau système de tuyau de drainage. Ils ont découvert par hasard quelques marches de pierre. L’endroit de cette découverte se trouve dans une ruelle. Au nord-est de celle-ci est la falaise rocheuse et au sud-ouest un jardin appelé en arabe: Birkat al-Hamra. Les archéologues Ronny Reich et Eli Shukron ont découvert ensuite une série de marches qui conduisent vers le jardin adjacent. Voici la vue du site en direction du sud-est, la falaise est à gauche et le jardin est à droite de la photo:

 http://www.generationword.com/Israel/jerusalem_sites/hezekiah_tunnel.html

Explication sur la photo:

- En haut à gauche de la photo: Nouveau système d’égout de la ville qui a abouti à la découverte de la piscine. (New City Sewer System that resulted in the Discovery of the Pool).
- En haut au milieu: La piscine de Siloé (Pool of Siloam)
- En haut à droite: La terre couvre encore la partie non fouillée de la piscine (Soil still covers the unexcavated part of the pool).
- En bas à droite: L’eau vient de la source de Gihôn et du tunnel d’Ézéchias en passant par l’ancienne “piscine de Siloé”, elle continue à couler aujourd’hui et de là elle traverse la rue pour entrer dans une canalisation. (This is water from the Gihon Springs and Hezekiah’s Tunnel that came through the previous “Pool of Siloam”. It continues to flow today. From here it flows out and across the street into a drain).

      b) Les marches descendant à la piscine

La grande piscine de Siloé se trouve à environ 70 m au sud-est de la petite piscine de Siloé. Les fouilles ont mis à jour des marches de pierre. Voici les marches de la piscine en 10/2014, vues en direction du nord-ouest:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

L’eau de la source de Gihôn via le tunnel d’Ézéchias recouvrait une partie des marches. Les fouilles ont mis à jour 15 marches de la piscine. Ces marches ont été construites en 3 groupes de 5 marches. Toutes les cinq marches, il y a un palier assez large où les gens peuvent circuler dans les deux sens. Pour les usagers, cette disposition permet d’accéder à l’eau plus facilement selon le niveau d’eau dans la piscine. En ce moment, les fouilles ne dégagent qu’une partie des marches du côté nord-est de la piscine.

      c) Les trous sur les marches de la piscine

Sur la photo ci-dessous, on voit plusieurs trous sur les marches (la piscine est en haut et à droite):

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09/2007

La vue rapprochée d’un trou ci-dessous (la piscine est à droite):

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09/2007

Plusieurs trous regroupés et très usés (la piscine est à droite):

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09/2007

À quoi servent ces trous? Les archéologues Ronny Reich et Eli Shukron expliquent: “Les différents trous sur le palier de la piscine de Siloé pourraient recevoir des perches en bois sur lesquels étaient suspendus des tapis pour fermer une zone pour le bain rituel nu.” (“Various holes on a landing of the Pool of Siloam; they may have accommodated wooden poles to which mats were attached to close off an area for ritual bathing in the nude”). (Ronny REICH; Eli SHUKRON, “The Pool of Siloam in Jerusalem of the Late Second Temple and its surroundings”, 2011, p. 246.

      d) L’angle à l’est de la piscine

La grande piscine est dans la vallée du Tyropéron en direction du sud-est. Un angle de la piscine se trouve donc à l’est. Sur la photo ci-dessous prise en direction du sud-est, on voit cet angle de la piscine. L’escalier en métal en haut de la photo donne sur la rue bitumée dans la vallée du Cédron:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

L’angle à l’est de la piscine, vue en direction du nord-est:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Cet angle de la piscine dépasse 90o, la forme de la piscine n’est donc pas rectangulaire. Il est possible que le côté opposé (sud-ouest de la piscine) à la partie fouillée (nord-est de la piscine) ait été plus large. Cette piscine semblerait avoir une forme trapézoïdale, elle aurait été élargie en suivant la forme de la vallée du Tyropéron.

      e) L’estimation de la taille de la piscine

On ne connaît pas encore la profondeur, ni la totalité des marches, ni la taille exacte de cette grande piscine de Siloé parce qu’une grande partie de la surface de cette piscine se trouve en dessous d’un jardin privé. Cette propriété appartient à l’Église orthodoxe grecque. Il semble qu’il y ait eu des marches autour des quatre côtés de la piscine. En l’état des fouilles actuelles, on sait que la longueur du côté nord-est de la piscine est de 50 m. On peut donc estimer la taille de la piscine de 50 – 60 m x 50 m. Cette grande piscine aurait pu prendre toute la largeur de la vallée du Tyropéron (voir l’illustration de cette piscine plus loin).

      f) Deux étapes de construction de la piscine

L’observation de l’état des marches de la piscine permet de repérer deux étapes de sa construction. Les blocs de pierre qui composent les marches que l’on voit aujourd’hui (voir la photo ci-dessous) appartiennent à la deuxième étape de construction. Tandis que les endroits où les blocs de pierre font défaut, dévoilent les anciennes marches qui appartiennent à la première étape de la construction:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09/2007

Selon Ronny Reich et Eli Shukron, “Ces marches anciennes  ont été faites de gravats mélangés avec du ciment gris et recouvertes par un plâtre gris du même type. […] Le plâtre gris et la finition régulière des marches avec leurs bords et leurs coins arrondis rappellent les caractéristiques connues des bains rituels (miqva’ot) contemporains de la période récente du Second Temple. Ces caractéristiques ont été trouvées en grand nombre à Jérusalem (Reich, 1990). Nous croyons que des spécialistes de la construction de miqva’ot ont été embauchés pour construire la première étape de la piscine.” (“These earlier steps were made of rubble set in gray cement and plastered over with a gray plaster of the same type. […] The gray plaster and the smooth finish of the steps with their rounded edges and corners recalls features known from contemporary ritual baths (miqva’ot) of the late Second Temple period, which have been found in large numbers in Jerusalem (Reich 1990). We believe that specialists in the construction of miqva’ot were hired to construct the pool of the earlier phase”). (Ronny REICH; Eli SHUKRON, “The Pool of Siloam in Jerusalem of the Late Second Temple and its surroundings”, 2011, p. 244).

Sur les anciennes marches (voir la photo ci-dessus), il y a des marques de passage d’un grand nombre de gens. Ces anciennes marches deviennent très usées, c’est pour cela que l’on a refait les marches de la piscine en recouvrant les anciennes marches par des blocs de pierre. Selon Ronny Reich et Eli Shukron, l’ensemble des marches descendant à la piscine, a été recouvert par des blocs de pierre dans la deuxième étape de la construction de la piscine.

   4. L’esplanade au nord-ouest de la grande piscine

Au nord-ouest de la grande piscine de Siloé, il existait une esplanade qui occupait toute la largeur de la vallée du Tyropéron. Une petite partie de cette esplanade est exposée au public sous forme d’un couloir qui traverse la vallée du Tyropéron de l’est à l’ouest. Voici une partie de l’esplanade vue en direction de l’ouest:

http://www.seetheholyland.net/pool-of-siloam/

Le pavé de cette esplanade a été recouvert de dalles de calcaire. Ces dalles ressemblent à celles du pavé de la rue au pied du mur occidental de l’esplanade du Temple. Un grand tableau à gauche du couloir illustre les colonnades et la grande piscine de Siloé qui se trouve au fond du tableau. À droite du couloir, ce sont les vestiges d’un stylobate, le piédestal supportant une ou deux colonnades. Cette structure d’un étroit portique qui traverse la vallée du Tyropéron est d’environ 2,5 m de largeur et elle a été élevée à 10 cm au-dessus du pavé de l’esplanade. Voici une vue rapprochée de l’illustration des colonnades et de la piscine de Siloé avec quelques scènes de la vie quotidienne:

http://www.seetheholyland.net/pool-of-siloam/

Sous le pavé de cette esplanade se trouve un canal qui conduit l’eau de la source de Gihôn vers la grande piscine Siloé via le tunnel d’Ézéchias:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 07/2007

Voici l’illustration d’un artiste de ce à quoi la piscine de Siloé aurait ressemblé à l’époque de Jésus:

Illustration sur le site archéologue, photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

À l’extrémité est du stylobate (en direction du nord-est du tableau), on voit l’empreinte sur le rocher de la jonction entre le toit des colonnades et la falaise rocheuse (au milieu du tableau). La hauteur de l’empreinte par rapport à l’esplanade est de 3,5 m cela correspond à la hauteur des colonnades. La largeur de l’empreinte sur la falaise est de 2,5 m cela correspond à la largeur du toit du stylobate. La peinture ci-dessus représente la rue en escalier qui suit la vallée du Tyropéron et qui relie la piscine de Siloé au Mont du Temple.

   5. La muraille au sud-est de la grande piscine

Au sud-est de la grande piscine se trouve une muraille qui protège la ville et qui sert aussi comme un barrage au fond de la vallée du Tyropéron (voir l’illustration plus haut). Cette partie de la muraille a été fouillée par F. J. Bliss. Il a présenté le plan de ses excavations dans l’article: BLISS, F. J., “Eleventh Report on the Excavations at Jerusalem”, PEF 29 (Jan 1897) 11-26. Voici le plan de F. J. Bliss en 1897 de la muraille du sud-est de la piscine de Siloé:

BLISS, F. J., “Eleventh Report on the Excavations at Jerusalem”, PEF 29 (Jan 1897) 11-26.

Légende selon l’ordre alphabétique anglais:

Baths: Les bains
Birket (en arabe): La piscine
Cistern: La citerne
Drain: Le drainage
Exposed Scarp: L’escarpement exposé
Gate: La porte
Old Pool: L’ancienne piscine
Scarp: L’escarpement
To Siloam: vers Siloé
Tower: La tour
Wall: La muraille

Au moment du rapport de F. J. Bliss (1897), la grande piscine de Siloé n’a pas encore été découverte, on l’a dénommée  l’ancienne piscine (cf. Is 22,11). La muraille, en couleur orange foncé sur le schéma, au sud-est de la piscine, est à la fois un barrage et une fortification (voir l’illustration ci-dessus).

   6. La rue en escalier (la voie hérodienne)

Les sites archéologiques actuels exposent au public deux ruelles de la rue en escalier datée de l’époque récente du Second Temple. À l’extrémité nord-ouest des marches de la grande piscine de Siloé, les visiteurs peuvent monter un escalier pour accéder à l’esplanade de la piscine. Les accès aux deux ruelles en escalier sont sur les deux côtés de l’esplanade (l’est et l’ouest) comme indiqués par ce panneau:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

La rue en escalier (Stepped Street)
Ouest (West) – Est (East)

Sur la photo ci-dessous, on voit la ruelle en escalier du côté est de l’esplanade. Cette ruelle était à ciel ouvert au 1er siècle ap. J.-C., elle est maintenant dans le sous-sol. On peut voir à travers une vitre carrée le canal de drainage en dessous de cette rue pavée:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Cette rue qui conduit au mur occidental de l’esplanade du Temple est illustrée ainsi:

Illustration sur le site archéologue. Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Sur la photo suivante, on voit le couloir qui traverse une partie de l’esplanade pour arriver à la ruelle en escalier à l’ouest. Le pavé sur cette esplanade date du 1er siècle ap. J.-C.

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Au fond et à droite de ce couloir est l’entrée de la rue en escalier ci-dessous:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

En haut et à gauche de la photo ci-dessus, on voit les marches de la rue en escalier qui se prolonge. Aujourd’hui, cette rue est au sous-sol. Il y a des infrastructures au-dessus de cette rue, c’est pour cela qu’une petite partie a été dégagée.

La petite piscine de Siloé se trouve entre ces deux ruelles en escalier. L’illustration de la rue en escalier plus haut montre qu’il y a des maisons entre ces deux ruelles, mais il est possible qu’il aurait existé une seule et grande rue en escalier qui traverse toute la vallée du Tyropéron avec de longues marches comme le montre l’illustration ci-dessous de la rue en escalier qui relie la grande piscine de Siloé au Temple:

Illustration sur le site archéologique, photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Cette rue en escalier était très fréquentée par les pèlerins. L’aveugle de naissance aurait pu prendre cette rue pour aller à la piscine de Siloé (Jn 9,7).

   7. Le canal de drainage

À côté de la rue occidentale en escalier plus haut, se trouve un canal de drainage que l’on peut visiter. L’instruction avant d’entrer dans la rue en escalier, puis dans le canal de drainage est écrit en trois langues: anglais, arabe et hébreu. Voici l’instruction en anglais:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Les informations en français:

La Cité de David
Parc national des murailles de Jérusalem
Bienvenue à la rue hérodienne!

Pour votre sécurité, prière de suivre ces instructions:
Le chemin qui mène au mur occidental est d’environ 600 m et il faut environ 30 minutes pour le parcourir. Le chemin qui mène jusqu’aux excavations Givati, à l’entrée de la Cité de David est d’environ 450 m et il faut environ 20 minutes pour le parcourir.
Le trajet est à sens unique, éclairé et parfois il est nécessaire de se pencher.
Faites attention! Quelques endroits du chemin sont glissants.
Ne pas fumer en chemin.
La visite est déconseillée aux claustrophobes, aux femmes enceintes et aux personnes qui ont des problèmes de santé. La partie la plus étroite du chemin est d’environ 60 cm de largeur.
L’âge minimum recommandé pour visiter le chemin est de cinq ans. Les enfants de moins de 14 ans doivent être accompagnés par un adulte. Les bébés ne peuvent être portés que dans le porte-bébé ventral.
Nous vous souhaitons une agréable visite!

Dans l’état actuel du site, les visiteurs ne marchent qu’une vingtaine de mètres dans la rue en escalier. Pour le reste du parcours (plus de 500 m), ils empruntent le canal de drainage et ils peuvent sortir soit du côté des excavations Givati, soit du côté du mur occidental de l’esplanade du Temple. Voici le début de la visite du canal de drainage:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Le canal a été construit avec des blocs de pierre, puis recouvert de dalles de pierre qui sont en haut de la photo ci-dessous:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Le sol glissant du canal de drainage:

 Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Le canal passe à travers une citerne:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

En haut et à droite de la photo ci-dessous est le puits qui remonte à la surface:

 Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Voici le puits vu du fond de la citerne:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Le point lumineux au milieu de la photo ci-dessus est la lumière du soleil. Par ce puits, les gens à la surface peuvent puiser d’eau au fond de la citerne.

Près de la sortie du canal de drainage, les visiteurs aperçoivent le mur occidental de l’esplanade du Temple:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Le mur occidental de l’esplanade du Temple est à droite de la photo ci-dessous:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

La sortie du canal de drainage est au centre de la photo ci-dessous. À droite de la photo est le mur occidental de l’esplanade du Temple de Jérusalem. En bas de la photo est la voie hérodienne. Cette voie pavée relie le Temple à la piscine de Siloé (voir l’illustration plus haut):

http://holylandphotos.wordpress.com/2013/10/08/defaced-western-wall-excavations-ugleeee/

   8. La datation et l’abandon de la grande piscine, de l’esplanade et de la rue en escalier

La grande piscine de Siloé a été recouverte d’une couche de terre de 4–5 m, dépourvue de toute construction. Cette couche de terre garde éparpillés quelques tessons de poterie de l’époque médiévale. Plusieurs pièces de monnaie ont été inscrutées dans le ciment gris de la première étape de construction de la piscine (voir deux étapes de construction de la piscine plus haut). Toutes les pièces trouvées ont été frappées sous le règne du roi Alexandre Jannée. Celui-ci est appelé aussi Alexandre Jonathan (Jannée en grec, Yannaï en hébreu), il est roi hasmonéen de Judée et grand prêtre de Jérusalem (103–76 av. J.-C.), frère d’Aristobule Ier Philhellène et fils de Jean Hyrcan Ier. Alexandre Jannée est probablement le premier hasmonéen à frapper monnaie. Voici la monnaie d’Alexandre Jannée:

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Jann%C3%A9e

Avec ces données archéologiques, Ronny Reich et Eli Shukron ont daté la première étape de la construction de la piscine vers le milieu du 1er siècle av. J.-C. La deuxième étape de la construction est datée d’environ le début de la première partie du 1er siècle ap. J.-C.

À l’époque de Jésus, la grande piscine de Siloé était donc en service. Il est évident que cette grande piscine de Siloé contenait une grande quantité d’eau. Cette eau a servi à de  nombreuses personnes qui venaient à Jérusalem en pèlerinage au moment des trois grandes fêtes juives: la Pâque (Pessa’h), la Pentecôte (Chavouot) et le Tabernacle (Souccot). C’est à cette piscine que Jésus a envoyé l’aveugle de naissance pour qu’il se lave les yeux (Jn 9,7). L’eau de la piscine de Siloé possède une signification particulière, parce que cette piscine reçoit l’eau de la source de Gihôn via le tunnel d’Ézéchias (voir l’article: le tunnel d’Ézéchias). C’est l’eau vive d’une source et non pas l’eau de pluie contenue dans les citernes, les réservoirs ou les piscines comme l’eau de la piscine de Bethzatha (Jn 5,2). Celle-ci est une réserve pour contenir l’eau de pluie. Il est possible que la grande piscine de Siloé ait été utilisée pour les bains rituels.

Le livre de Néhémie parle de “la citerne de Siloé (en hébreu: la citerne de Shelah), jouxtant le jardin du roi” (Ne 3,15). Cette piscine est localisée à la place de la piscine de Siloé datée du 1er siècle av. J.-C. Cependant, les archéologues n’ont pas encore trouvé des preuves d’une citerne (piscine) à l’époque de Néhémie. Les traces de la citerne de Shelah pourraient être sous la couche de la première étape de construction de la piscine de Siloé au 1er siècle av. J.-C.

Pour la datation du pavé de l’esplanade, de la piscine et de la rue en escalier, les archéologues ont trouvé en dessous du pavé environ 15 pièces de monnaie, parmi lesquelles la plus récente a été frappée sous Ponce Pilate (26–36 ap. J.-C.). De plus, les blocs de pierre de la rue en escalier ne sont pas trop usés. Cela suggère que la rue en escalier aurait été pavée peu de temps avant la destruction de Jérusalem en 70 ap. J.-C. Selon Ronny Reich et Eli Shukron, “Nous pouvons conclure que la rue en escalier actuelle aurait été très probablement pavée sous Agrippa II dans les années 50 du 1er siècle ap. J.-C. tel qu’indiqué par Flavius Josèphe (Ant. 20. 9,219 à 23 [édition Loeb]). Dans l’avenir, un sondage en dessous de nos marches de pierre pourra fournir une date encore plus précise.” (“We may conclude that the present stepped street was most probably paved under Agrippa II in the 50s of the 1st century C.E., as indicated by Flavius Josephus (Ant. 20. 9.219–23 [Loeb edition]). A future probe below our stone steps may provide an even more precise date”). (Ronny REICH; Eli SHUKRON, “The Pool of Siloam in Jerusalem of the Late Second Temple and its surroundings”, 2011, p. 253).

Quand la piscine, l’esplanade et la rue en escalier ont-elles cessé d’être fréquentées? Sur le pavé de l’esplanade de la piscine, les fouilles ont mis au jour les vestiges effondrés d’une construction en pierre. Au milieu des décombres, on a trouvé des tessons de poterie et des fragments de vase en pierre. Ces objets sont datés au 1er siècle ap. J.-C. De plus, on a trouvé de grandes quantités de pièces de monnaie, toutes frappées par les rebelles contre Rome. Ce sont principalement des pièces de monnaie de l’an deux, l’an trois et quelques pièces de l’an quatre de la grande révolte juive en 67–69 ap. J.-C. (Voir Ronny REICH; Eli SHUKRON, “The Pool of Siloam in Jerusalem of the Late Second Temple and its surroundings”, 2011, p. 246). Les autres objets et pièces de monnaie de la même époque ont été trouvés dans d’autres endroits du pavé de l’esplanade, dans les marches de la rue en escalier et aussi dans le canal de drainage.

Ces données archéologiques montrent clairement que la grande piscine de Siloé, l’esplanade de la piscine et le début de la rue en escalier ont été hors d’usage après la destruction de Jérusalem en l’an 70 ap. J.-C. De plus, la piscine se trouve au fond de la vallée du Tyropéron, c’est le point le plus bas de la ville de Jérusalem. L’eau de la pluie en hiver a emporté avec elle de la terre et de la boue qui se sont répandues dans la piscine. Celle-ci a été vite remplie et est devenue un jardin comme on le voit aujourd’hui.

IV. Conclusion

Nous avons présenté les piscines au sud-ouest de la Cité de David d’après les données bibliques et les données archéologiques. Cet article peut être résumé en trois points selon l’ordre chronologique: (1) Les piscines à l’époque du fer mentionnées dans la Bible, (2) La grande piscine de Siloé à l’époque de Jésus (1er siècle ap. J.-C.), (3) La piscine d’Hadrien au 2e siècle ap. J.-C., la piscine et l’église byzantine au 5e siècle et la petite piscine de Siloé de nos jours.

(1) En s’appuyant sur les indications en 2R 20,20 et Is 22,9-11, les biblistes considèrent que la piscine construite par le roi Ézéchias au 8e siècle av. J.-C. (2R 20,20) se situe à la place de la petite piscine de Siloé d’aujourd’hui. Le texte Is 22,9-11 parle de deux piscines: “la piscine inférieure” (Is 22,9) et “l’ancienne piscine” (Is 22,11). La première est située à la petite piscine de Siloé de nos jours. La deuxième est localisée à Birket al-Hamra qui est la grande piscine d’aujourd’hui. Jusqu’à présent (2014), les archéologues n’ont pas encore trouvé de traces de ces deux piscines de l’époque du fer. Voici les emplacements et les dénominations de ces piscines sur la carte de l’Ancien Testament de la Bible de Jérusalem (BJ) et dans la Traduction Œcuménique de la Bible (TOB):


+ À l’emplacement de la petite piscine de Siloé d’aujourd’hui:
   - BJ (la carte à gauche): Piscine d’Ézéchias (piscine inférieure, Is 22,9). - TOB (la carte à droite): Réservoir d’Ézéchias.
+ À l’emplacement de la grande piscine de Siloé à présent:
   - BJ: Ancienne Piscine. - TOB: Ancien réservoir.

(2) La découverte archéologique récente (2004) de la grande piscine de Siloé, datée du 1er siècle av. et ap. J.-C., permet d’identifier la piscine de Siloé dans l’Évangile de Jean (Jn 9,7.11). Avant cette découverte, les chrétiens ont fait mémoire de la guérison de l’aveugle de naissance (Jn 9) à la petite piscine de Siloé. L’illustration de la grande piscine de Siloé à l’époque de Jésus est la suivante:

 Illustration sur le site, photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

La grande rue en escalier, qui commence après l’esplanade de la piscine de Siloé, monte jusqu’au Mont du Temple (voir l’illustration complète plus haut). L’aveugle de naissance dans l’Évangile de Jean aurait pu descendre à la piscine de Siloé par cette rue.

(3) Les fouilles archéologiques et les récits des pèlerins permettent de reconstituer la piscine entourée de quatre portiques à l’époque d’Hadrien (117–138 ap. J.-C.) et l’église  byzantine au 5e siècle. Voici les illustrations:

http://www.ritmeyer.com/2007/02/23/recent-discoveries-at-the-siloam-pool/

L’illustration gauche est la piscine construite en 135 par l’empereur Hadrien. À droite c’est la maquette de l’église à la piscine de Siloé construite vers l’an 450 par l’impératrice d’Orient Eudocie (421–460 ap. J.-C.) pour commémorer la guérison de l’aveugle de naissance dont parle l’Évangile de Jean (Jn 9). Cette église et la piscine de Siloé ont été mentionnées dans plusieurs récits de pèlerins. De nos jours la petite piscine de Siloé est une partie de la piscine sur la maquette ci-dessus.

En résumé, depuis 2004, ce n’est plus la petite piscine de Siloé mais c’est la grande piscine de Siloé qui est identifiée à celle de l’Évangile de Jean. C’est à cet endroit que Jésus a envoyé l’aveugle de naissance pour qu’il se lave les yeux. Jésus lui dit: “Va te laver à la piscine de Siloé (kolumbêthran tou Silôam)” (Jn 9,7a). “L’aveugle s’en alla donc, il se lava et revint en voyant clair” (Jn 9,7b)./.



Bibliographie

Online:
+ La piscine de Siloé:
- “Shiloah (Siloam) pool”,
- “The Pool of Siloam Revealed”,
- “Bains de Siloé Révélés”,

+ La voie hérodienne et le canal de drainage:
- “Central drainage canal”,
- “De la piscine de Siloé au Mont du Temple”, (la voie hérodienne et l’impressionnant tunnel de drainage),
- “Walking through the Herodian sewer in Jerusalem”,

Livres – articles:
BIRCH, W. F., “Siloam and the Pools”, PEF 15 (Apr 1883) 105-107.
BLISS, F. J., “Eleventh Report on the Excavations at Jerusalem”, PEF 29 (Jan 1897) 11-26.
DICKIE, Archibald C., “Architectural Notes on Remains of Ancient Church at Pool of Siloam”, PEF 29 (Jan 1897) 26-29.
ELITZUR, Yoel, “The Siloam pool – ‘Solomon pool’ – was a swimming pool”, PEQ 140-1 (Mar 2008) 17-25.
GRIGSBY, Bruce, “Washing in the Pool of Siloam – A Thematic Anticipation of the Johannine Cross”, NT 27 (1985) 227-235.
MURPHY-O’CONNOR, J., Guide archéologique de la Terre sainte, (traduit de l’anglais The Holy Land, 1980, par Alexis Krischkum), Paris, Denöel, 1982, 374 p.
REICH, Ronny; SHUKRON, Eli, “The Pool of Siloam in Jerusalem of the Late Second Temple and its surroundings” in Katharina GALOR; Gideon AVNI, (Ed), Unearthing Jerusalem: 150 years of archaeological research in the Holy City, Winona Lake (Ind.), Eisenbrauns, 2011, p. 241-255.
SHANKS, Hershel, “The Siloam Pool. Where Jesus Cured the Blind Man”, BAR 31-5 (2005) 16-23.
VON WAHLDE, Urban C., “The Pool of Siloam: The Importance of the New Discoveries for Our Understanding of Ritual Immersion in Late Second Temple Judaism and the Gospel of John”, in ANDERSON, Paul N.; JUST, Felix; THATCHER, Tom, (eds.), John, Jesus, and History, volume 2: Aspects of Historicity in the Fourth Gospel, (SBL), Atlanta, 2009, p. 155-173.
WILKINSON, John, “The Pool of Siloam”, Levant 10 (1978) 116-125.

Voir les articles sur le système d’eau de la Cité de David:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire