7 septembre 2017

Lc 5,1-11: « Sur ta parole, je vais jeter les filets »



Texte et méditation


Texte Lc 5,1-11


En ce temps-là, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets.

Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules. Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. »  Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient. À cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. » En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. » Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.


Méditation


L’Évangile aujourd’hui met en relief d’abord le désir d’écouter la parole de Dieu, ensuite l’enseignement de Jésus et enfin le pouvoir de sa parole. L’attitude d’écoute est illustrée par le personnage de Simon. Il a répondu à Jésus : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » Simon met totalement sa confiance en la parole du Maître même quand l’expérience et le raisonnement humain montrent que cela est impossible.

Pourquoi la grande quantité de poissons ne plaît pas Simon ? Mais « un grand effroi l’avait saisi » et il dit à Jésus : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. » Quel est le lien entre le miracle de Jésus et le péché de Simon ? Le récit présente le miracle comme un signe de la reconnaissance de l’identité de Jésus. En effet, stupéfait par la quantité de poissons, Simon reconnaît le pouvoir de la parole de Jésus. Pour cette raison, Simon, Jacques et Jean le suivent pour devenir les prêcheurs d’homme.

Trois questions s’adressent donc à nous : D’abord avons-nous le désir d’écouter l’enseignement de Jésus ? Ensuite est-ce que le miracle nous aide à découvrir davantage son pouvoir et son identité ? Enfin sa parole et son intervention nous conduisent-elles à le suivre pour devenir les pêcheurs d’homme, à s’en aller d’annoncer la bonne nouvelle pour que les hommes deviennent les disciples de Jésus ? L’Eucharistie est le moment favorable pour méditer la Parole et établir une communion profonde avec Jésus. Ces actions nous aident à répondre « oui » aux trois questions formulées en haut./.

Le 7 septembre 2017.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire