12 septembre 2014

Le système d’eau lié à la source de Gihôn et à la piscine de Siloé


Cité de David, photo de Joseph Lê Minh Thông 09/2007
Email: josleminhthong@gmail.com
Le 12 Septembre 2014.

Contenu

I. Introduction
II. La source de Gihôn
   1) Un des quatre bras du fleuve d’Éden (Gn 2,13)
   2) La source d’eau à l’est de la colline de l’Ophel
      a) Description 
      b) La source de Gihôn dans la Bible
      c) Les photos de la source de Gihôn
III. Les travaux connectés à la source de Gihôn
   1. Les tunnels, les piscines et les tours
   2. Les deux longs tunnels
   3. Les deux piscines à l’intérieur de la muraille
IV. La voie hérodienne et le canal de drainage central
V. Conclusion
Bibliographie


I. Introduction

L’Évangile de Jean parle de la piscine de Siloé dans le récit de la guérison de l’aveugle de naissance. Voici le texte de la péricope Jn 9,1-7: “1 En passant, il (Jésus) vit un homme aveugle de naissance. 2 Ses disciples lui demandèrent: ‘Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle?’ 3 Jésus répondit: ‘Ni lui ni ses parents n’ont péché, mais c’est afin que soient manifestées en lui les œuvres de Dieu. 4 Tant qu’il fait jour, il nous faut travailler aux œuvres de celui qui m’a envoyé; la nuit vient, où nul ne peut travailler. 5 Tant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde.’ 6 Ayant dit cela, il cracha à terre, fit de la boue avec sa salive, enduisit avec cette boue les yeux de l’aveugle 7 et lui dit: ‘Va te laver à la piscine de Siloé’ – ce qui veut dire: Envoyé. L’aveugle s’en alla donc, il se lava et revint en voyant clair.

Le récit se poursuit par une longue discussion entre l’ancien  aveugle d’une part et les voisins, les Pharisiens et les Juifs d’autre part. En discutant, l’ancien aveugle reconnaît au fur et à mesure qui est Jésus, à la fin, il parvient à une vision véritable par sa proclamation de la foi en Jésus, le Fils de l’homme (Jn 9,38). Ce signe de la guérison d’un aveugle de naissance révèle plusieurs points importants de la théologie johannique mais dans cet article nous nous intéressons à la localisation de la piscine de Siloé.

Cette piscine existe-t-elle encore aujourd’hui? Si oui, où se trouve cette piscine? D’où vient l’eau de la piscine de Siloé? L’archéologie nous aide à répondre à ces questions. Les fouilles archéologiques ont mis au jour un système d’eau à Jérusalem lié à la source de Gihôn qui se trouve dans la vallée du Cédron. Les travaux en vue d’utiliser l’eau de cette source remontent à l’âge du bronze moyen II (1.800 – 1.650 av. J.-C.) par les Jébuséens, puis ce système d’eau se développe dans la période du premier Temple (900 – 586 av. J.-C.) par les Israélites (l’âge du fer II), en particulier sous le règne du roi Ézéchias, qui a fait creuser un tunnel pour amener l’eau de la source de Gihôn à l’intérieur de la muraille de la ville et la stocker dans un réservoir appelé la piscine de Siloé. À l’époque de Jésus, cette piscine était en fonction. Elle est abandonnée après la chute du Temple de Jérusalem en 70 av. J.-C.

Le système d’eau lié à la source de Gihôn est complexe. Il existe des tunnels pour accéder à la source, des tunnels pour conduire l’eau de la source dans les piscines (les réservoirs), des fortifications pour protéger la source… Aujourd’hui, il y a deux piscines dites la piscine de Siloé: (1) une petite piscine à la sortie du tunnel d’Ézéchias, et (2) une grande piscine découverte en 2004. L’excavation archéologique montre aussi une voie hérodienne qui mène de la grande piscine de Siloé au mur de l’esplanade du Temple de Jérusalem. Au-dessous de cette voie hérodienne se trouve un canal de drainage que le visiteur peut l’emprunter.

Pour éclaircir les lieux indiqués dans l’Évangile de Jean, nous envisageons de présenter le système d’eau lié à la source de Gihôn et à la piscine de Siloé par une série d’articles. Ce premier article abordera la source de Gihôn et exposera de manière globale ce système d’eau important de la ville de Jérusalem avec des travaux datés de l’époque des Jébuséens (1.800 – 1.000 av. J.-C.), de l’époque des Israélites du premier Temple (900 – 586 av. J.-C.) et du second Temple (515 av. J.-C. – 70 apr. J.-C.).   

II. La source de Gihôn

Le terme “Gihôn” provient de l’hébreu: Gîhôn. Dans la Bible, ce terme désigne deux réalités: (1) Un des quatre bras du fleuve d’Éden (Gn 2,13), et (2) la source d’eau à l’est de la colline de l’Ophel, cité de David.

   1) Un des quatre bras du fleuve d’Éden (Gn 2,13)

Dans le deuxième récit de la création (Gn 2,4b–3,24), l’auteur raconte en Gn 2,8: “Yahvé Dieu planta un jardin en Éden, à l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait modelé.” Ce jardin est arrosé par un fleuve qui est décrit en Gn 2,10-14: “10 Un fleuve sortait d’Éden pour arroser le jardin et de là il se divisait pour former quatre bras. 11 Le premier s’appelle le Pishôn: il contourne tout le pays de Havila, où il y a l’or; 12 l’or de ce pays est pur et là se trouvent le bdellium (le parfum, transparent, jaunâtre gomme-résine d’un arbre d’Arabie du Sud) et la pierre de cornaline. Le deuxième fleuve s’appelle le Gihôn: il contourne tout le pays de Kursh. 14 Le troisième fleuve s’appelle le Tigre: il coule à l’orient d’Assur. Le quatrième fleuve est l’Euphrate.”
  
De ces quatre fleuves, le Tigre et l’Euphrate sont bien connus, ils ont leurs sources dans les monts d’Arménie, mais le Pishôn et le Gihôn sont inconnus. Quant au pays de Havila (Gn 2,11) et au pays de Kursh (Gn 2,12), la localisation de ces endroits n’est pas claire. Havila se situe soit dans le nord d’Arabie (Gn 25,28), soit dans le sud-ouest d’Arabie (Gn 10,29-30). Le pays de Kursh désigne soit une région en Afrique, identifiée à Nubie en Éthiopie (2Ch 14,9-15), soit des nomades du Négeb (Nb 12,1), soit une région en Mésopotamie, identifiée aux Kassites (cf. ISBE, art. “Pishon” et “Cush”). Il vaut mieux donc comprendre les deux fleuves Pishôn et Gihôn dans le sens symbolique, cela correspond au récit de la création. Il ne s’agit pas de “localiser le jardin d’Éden, mais de montrer que les grands fleuves qui sont les ‘artères vitales’ des quatre régions du monde ont leur source au paradis” (DEB, art. Gihon).

   2) La source d’eau à l’est de la colline de l’Ophel

La source de Gihôn à l’est de la colline de l’Ophel (la Cité de David) sera présentée en trois points: (a) Description, (b) La source de Gihôn dans la Bible, et (c) Les photos de la source de Gihôn.

      a) Description

Gihôn est une source d’eau à Jérusalem, elle se situe sur le flanc occidental de la vallée du Cédron, à l’est de la colline de l’Ophel (la Cité de David) et au sud de l’esplanade du Temple. Gihôn est la seule source naturelle de Jérusalem dans un rayon de 3 km. C’est la raison pour laquelle les premiers hommes se sont installés sur la crête de la colline de l’Ophel, plutôt que sur les autres collines du voisinage qui sont plus hautes, plus grandes et plus faciles à défendre par rapport à l’Ophel.

L’eau de cette source coule par intermittence comme un siphon naturel. L’eau coule puis s’arrête pour que le siphon se remplisse, puis elle coule de nouveau. Cette source coulant par intermittence est le sens du mot hébreu: Gihôn. Cependant, “ce phénomène semble avoir cessé au cours des dernières années. Le flux continu, entre 40 et 100 mètres cubes par jour, pourrait soutenir une population d’environ 2.500 personnes” (J. MURPHY-O’CONNOR, The Holy Land, 2008, p. 127). En période de pluie, la source peut fournir de l’eau jusqu’à 1.500 mètres cubes par jour. Cette source se trouve à 10 m sous terre et 634,65 m au-dessus du niveau de la mer.
Cf. http://www.biblewalks.com/Sites/Gihon.html#GihonSpringLa tradition chrétienne appelle la source de Gihôn: “la source de Marie” (ain-Sitti-Mariam) et la tradition musulmane l’appelle “la source des escaliers” (ain-Umm-ed-Deraj) (cf. DEB, art. Gihon).

      b) La source de Gihôn dans la Bible

La source de Gihôn est évoquée plusieurs fois dans la Bible. L’onction de Salomon se fait à Gihôn par le prêtre Sadoq pour être le futur roi d’Israël, le successeur de David (1R 1,33-40). David dit au prêtre Sadoq, au prophète Natân et à Benayahu fils de Yehoyada en 1R 1,33-34: “33 Prenez avec vous la garde royale, faites monter mon fils Salomon sur ma propre mule et faites-le descendre à Gihôn. 34 Là, le prêtre Sadoq et le prophète Natân lui donneront l’onction comme roi d’Israël, vous sonnerez du cor et vous crierez: ‘Vive le roi Salomon!’ Vous remonterez à sa suite, il entrera s’asseoir sur mon trône et régnera à ma place, car c’est lui que j’ai institué chef sur Israël et sur Judas.” Le prêtre Sadoq a oint Salomon à Gihôn (1R 1,38-40) comme David le leur avait dit. Il serait possible que ce rituel de couronnement ait été appliqué tout au long de l’époque monarchique comme il a été fait allusion dans le Psaume 110 (109),7: “Au torrent il (le Messie) s’abreuve en chemin, c’est pourquoi il redresse la tête.”

Le roi Manassé (fils du roi Ézéchias) a restauré la muraille à l’ouest de Gihôn. Ce fait est relaté en 2Ch 33,14: “Après quoi, il (le roi Manassé) restaura la muraille extérieure de la Cité de David, à l’ouest du Gihôn situé dans le ravin, jusqu’à la porte des Poissons; elle entoura l’Ophel et il la suréleva beaucoup. Il mit des généraux dans toutes les villes fortifiées de Juda.”

      c) Les photos de la source de Gihôn

Voici quelques photos de la source de Gihôn qui se trouve au fond de la vallée du Cédron. La photo ci-dessous est vue du sommet de la colline de l’Ophel, la vallée du Cédron est entre deux collines. 
  
Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09-2007

Une ancienne photo des années 1900 – 1920 ci-dessous montre l’entrée de la source de Gihôn. Les habitants descendaient à la source pour puiser l’eau.

Library of Congress - American Colony date: 1900 – 1920. http://lcweb2.loc.gov/service/pnp/matpc/12300/12310v.jpg

La voûte au-dessus de la source de Gihôn a été détruite après la chute de Jérusalem (70 apr. J.-C.). Elle a été reconstruite  au cours de la période de Mamelouk (1250 – 1517).

http://www.biblewalks.com/Sites/Gihon.html#GihonSpring

L’accès à la source est à droite de la photo ci-dessous.

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 01-2008

La photo suivante montre l’escalier qui conduit tout droit à la source de Gihôn. À gauche en descendant, il y a un panneau qui indique l’accès au canal Cananéen.

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09-2007

L’eau de la source de Gihôn coule sous la grille.

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09-2007

L’accès à la source vu de la cavité.

http://www.bibleplaces.com/heztunnel.htm

Au-delà de la grille en bas de la photo se trouve la cavité de la source de Gihôn.

Photo de http://holylandphotos.org/browse.asp?s=1,2,6,19,359,361

Au centre de la photo est l’entrée du tunnel qui conduit au “puits de Warren” qui est suivi par le tunnel d’Ézéchias.

http://holylandphotos.org/browse.asp?s=1,2,6,19,359,361&img=IJOTGS03

La photo ci-dessous montre la cavité de la source de Gihôn et l’entrée du tunnel d’Ézéchias aujourd’hui.

http://allaboutjerusalem.com/fr/gallery-image/la-source-du-guihon/651

III. Les travaux connectés à la source de Gihôn

La source de Gihôn est à Jérusalem extra-muros, cela pose un problème de sécurité de l’eau dans le cas où la ville serait assiégée par des ennemis. Dans une situation de guerre, les habitants de Jérusalem ne peuvent donc pas sortir du rempart pour prendre de l’eau. C’est la raison pour laquelle il existe de nombreux travaux d’aménagement au cours de l’histoire pour utiliser l’eau de la source de Gihôn.

   1. Les tunnels, les piscines et les tours

Les fouilles archéologiques ont mis au jour un système d’eau connecté à la source de Gihôn. Voici le plan horizontal de ce système:

http://www.biblewalks.com/Sites/Gihon.html#GihonSpring

La légende:
+ L’époque des cananéens (18e siècle av. J.-C.)
   -   La couleur grise: Les fortifications et les tours (Fortifications and Towers)
   -   La couleur jaune: Le tunnel secret (Secret Tunnel)
   -   La couleur violette: Les canaux des cananéens (Canaanite Channels)

+ L’époque des Israélites (8e siècle av. J.-C.)
   - La couleur verte: Le tunnel VI
   - La couleur bleue: Le tunnel IV  et le tunnel VIII (le tunnel d’Ézéchias)
   - La couleur brune: La muraille de la ville des Israélites

+ L’époque du second Temple:
   - La couleur brune foncée: La voûte à l’époque du 2nd Temple (2nd Temple period Vault)

+ Les Tunnels et canal:
   - Le tunnel secret (Secret Tunnel)
   - Le tunnel I
   - Le tunnel IV
   - Le tunnel VI
   - Le tunnel VIII (le tunnel d’Ézéchias), de la source à la piscine de Siloé
   - Le tunnel des Cananéens III (Canaanite Tunnel III)
   - Le canal des Cananéens II (Canaanite Channel II), de la source à la vallée de Cédron et à la piscine de Siloé

+ Les piscines:
   - La piscine de Siloé (Shiloah Pool)
   - La piscine des Cananéens (Canaanite Pool)

+ La muraille et les fortifications:
   - La muraille de la ville des Israélites (Israelite City Wall)
   - Les fortifications des Cananéens (Canaanite Fortifications)
   - Le corridor fortifié (the fortified corridor)

+ Les grottes:
   - La grotte du nord (North Cave)
   - La grotte du sud (South Cave)

+ Les tours:
   - La tour de la source (Spring Tower)
   - La tour de la source des Cananéens (Canaanite Spring Tower)

+ Les autres sites:
   - La salle ronde (Round Room)
   - Le puits de Warren (Warren’s shaft)
   - La source de Gihôn (Gihon Spring)

Le plan vertical du système d’eau:

http://www.generationword.com/jerusalem101/18-gihon-springs.html

La légende selon l’ordre alphabétique anglais:

- 10 yard = 9,14 mètre
- End of Sinkhole: La fin de Sinkhole (la doline)
- GIHON SPRINGS: LA SOURCE DE GIHON
- Ground surface: La surface de la terre
- Hezekiah’s Tunnel: Le tunnel d’Ézéchias
- Inclined Tunnel: Le tunnel incliné
- Israelite City Wall: La muraille de la ville des Israélites
- Jebusite City Wall: La muraille de la ville des Jébuséens
- Modern Building: Le bâtiment moderne
- Modern Stairway: L’escalier moderne
- Natural Tunnel – Blocked: Le tunnel naturel – Le blocage
- Scarp – 9 foot drop required a ladder or rope: L’escarpement – 2,7 m de profondeur rendant nécessaire une échelle ou une corde.
- Siloam Channel: Le canal de Siloé
- Stepped Tunnel: Le tunnel avec escalier
- Vaulted Chamber: La chambre voûtée
- WARREN’S SHAFT: LE PUITS DE WARREN

   2. Les deux longs tunnels

Les fouilles archéologiques ont dégagé deux longs tunnels. Les visiteurs peuvent emprunter ces tunnels souterrains qui conduisent l’eau de la source de Gihôn à l’intérieur la muraille de la ville. Voici le tunnel d’Ézéchias et le tunnel de Siloé sur Google Maps:   

Google Maps

Le schéma ci-dessous montre que le canal de Siloé (le numéro 2 sur le schéma) est en dehors du rempart de la ville de Jérusalem. La partie pointillée de ce canal est à ciel ouvert et elle a été recouverte de dalles de pierre.

Meir BEN-DOV, Historical Atlas of Jerusalem, p. 62.

1. La source de Gihôn
2. Le canal de Siloé
3. Le tunnel d’Ézéchias
4. La piscine de Siloé

   3. Les deux piscines à l’intérieur de la muraille

Les visiteurs aujourd’hui voient deux piscines à ciel ouvert: (1) La petite piscine à la sortie du tunnel d’Ézéchias que la tradition identifie avec la piscine de Siloé en Jn 9,7. (2) La grande piscine découverte en 2004, dite aussi la piscine de Siloé.

Les photos ci-dessous indiquent l’emplacement de la petite piscine (A) et celui de la grande piscine (B), cf. L’article “Bains de Siloé Révélés”:
On voit sur la photo le Mont du Temple au nord, la Cité de David au sud et l’emplacement de deux piscines désignées par les lettres: A et B.

http://www.biblelieux.com/bains_de_siloe.htm

La vue rapprochée des deux piscines: La petite piscine (A), la grande piscine (B).

http://www.biblelieux.com/bains_de_siloe.htm

La petite piscine de Siloé (A) se situe à la sortie du tunnel d’Ézéchias aujourd’hui. Au fond de la voûte sur la photo ci-dessous et à droite est la sortie du tunnel d’Ézéchias.

Photo de Joseph Lê Minh Thông 09/2007

Voici les marches de la grande piscine de Siloé (B) découverte en 2004.

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 07/2007

IV. La voie hérodienne et le canal de drainage central

À partir de la grande piscine de Siloé, les visiteurs peuvent marcher sur la voie hérodienne (Herodian street) et dans le canal de drainage central (Central drainage canal) pour remonter au sommet de la colline de l’Ophel, près de la porte Dung. L’entrée de la voie hérodienne est à côté de la grande piscine de Siloé.

La voie hérodienne, et en dessous de cette voie le canal de drainage central.

http://allaboutjerusalem.com/fr/gallery-image/une-rue-de-l%E2%80%99%C3%A9poque-du-deuxi%C3%A8me-temple/654

On peut marcher dans le canal de drainage central.

http://www.biblewalks.com/Sites/DrainageCanal.html

V. Conclusion

Dans la première partie de l’article nous avons présenté la source de Gihôn dans la Bible et quelques photos de cette source aujourd’hui. La deuxième partie est une vue globale du système d’eau lié à la source de Gihôn et à la piscine de Siloé. Pour visiter ce système d’eau, le visiteur pourrait suivre les parcours suivants:

I. Le système d’eau de Warren et les grottes
   1. L’entrée du tunnel secret
   2. Le tunnel diagonal
   3. Le puits de Warren
   4. Les grottes

II. L’excavation
   1. Le corridor fortifié
   2. La piscine des Cananéens
   3. La salle ronde
   4. La tour de la source
   5. La tour de la source des  Cananéens

III. Le tunnel et le canal des Cananéens
   1. La partie nord (190 m) du canal des Cananéens II
   2. Le tunnel des Cananéens III

IV. La source de Gihôn et les  tunnels
   1. La source de Gihôn
   2. Le tunnel VI (24 m)
   3. Le tunnel VIII (512,5 m) dit le tunnel d’Ézéchias

V. Les piscines
   1. La petite piscine de Siloé à la sortie du tunnel d’Ézéchias
   2. La place de la grande piscine de Siloé (Pool Plaza)
   3. La grande piscine de Siloé

VI. La voie hérodienne et le canal de drainage
   1. La voie hérodienne (Herodian street)  
   2. Le canal de drainage central (Central drainage canal)

Par la suite, nous envisageons de présenter le système d’eau accompagné de photos dans d’autres articles qui aborderont les thèmes suivants:
(1) Le système d’eau de Warren: le tunnel secret, le puits de Warren et les grottes.
(2) L’excavation: Le corridor fortifié, la piscine des cananéens, la salle ronde, la tour de la source.
(3) Le tunnel d’Ézéchias et les tunnels des Cananéens.
(4) La petite piscine de Siloé à la sortie du tunnel d’Ézéchias.
(5) La grande piscine de Siloé découverte en 2004.
(6) La voie hérodienne et le canal de drainage.



Bibliographie

ONLINE:
+ La source de Gihôn et le système d’eau
   - “Gihôn Sping”,
   - “Gihôn Sping”,
   - “Warren’s Shaft”
   - “Canal de Warren”,
   - “Water System”

+ Le tunnel d’Ézéchias
   - “Hezekiah’s Tunnel”,
   - “Tunnel d'Ezéchias”,
   - “Regarding Recent Suggestions Redating the Siloam Tunnel”,
   - “Hezekiah’s Tunnel Reexamined”,
   - “Goodbye, “Hezekiah’s” Tunnel? Reich & Shukron’s Surprising New ‘Take’ on its Construction and Dating”

+ La piscine de Siloé:
   - “Shiloah (Siloam) pool”,
   - “The Pool of Siloam Revealed”,
   - “Bains de Siloé Révélés”,
   - “Pool of Siloam: New Information”,

+ La voie hérodienne et le canal de drainage
   - “Central drainage canal”,
   - “De la piscine de Siloé au Mont du Temple”, (la voie hérodienne et l'impressionnant tunnel de drainage),
   - “Walking through the Herodian sewer in Jerusalem”,
   - “Up to the Temple Mount: Newly-Opened Section of Jerusalem’s Ancient Sewer — NEW PHOTOS”

LIVRES
BEN-DOV, Meir, Historical Atlas of Jerusalem, New York – London, Continuum, 2002.
CENTRE INFORMATIQUE ET BIBLE ABBAYE DE MAREDSOUS, (dir.), Dictionnaire encyclopédique de la Bible, (DEB), Turnhout, Brepols, 2002, (3è éd. rev. et aug.).
BROMILEY, Geoffrey W. (Ed.), International Standard Bible Encyclopedia, (ISBE), Fully Revised, Illustrated, In Four Volumes, Grand Rapids (Michigan), William B. Eerdmans Publishing Company, [1986], Reprinted, 1992.
MURPHY-O’CONNOR, J., The Holy Land, An Oxford Archaeological Guide from Earliest Time to 1700, (Fifth Edition Revised and expanded), Oxford, University Press, 2008.
SCHEIN, Bruce E., Following the Way, the setting of John’s Gospel, Minneapolis (MN), Augsburg Publishing House, 1980.
WIGODER, Geoffrey, (Ed.), The Illustrated Dictionary & Concordance of the Bible, New Revised Edition, New York (NY), Sterling Publishing, 2005.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire